Hernie discale cervicale (cervicalgie)

hernie mal de dos

Une cervicalgie est une douleur se situant au niveau du rachis cervical, quelles qu’en soient les causes, l’origine et l’intensité. Parmi les cervicalgies les plus fréquentes, figurent * le torticolis, douleur résultant d’une contraction musculaire après une mauvaise position pendant le sommeil (par exemple), * la hernie discale cervicale qui provoque des douleurs postérieures pouvant irradier dans les épaules et les bras, * l’arthrose cervicale ou cervicarthrose (voir ce terme) dans laquelle les douleurs résultent d’une dégénérescence des articulations des vertèbres cervicales. On peut également citer tous les traumatismes (ex. le « coup du lapin ») qui peuvent avoir des conséquences plus ou moins graves, de la simple douleur cédant aux antalgiques, à la tétraplégie en cas d’atteinte sévère de la moelle épinière.

Situations propices à l’hernie discale cervicale

Les douleurs au cou, souvent désignées par le terme cervicalgies, peuvent être attribuables à différentes affections. On en distingue deux principaux types, soit les douleurs aiguës et les douleurs chroniques.

On parle de douleurs aiguës lorsque le mal est d’apparition récente, peu importe son intensité. Les causes les plus courantes de douleurs aiguës incluent :

  • les tensions et les raideurs musculaires dans les épaules et dans la nuque,  qui sont le résultat de contractions musculaires provoquées par le maintien prolongé d’une mauvaise posture, par des gestes répétitifs ou par l’utilisation d’un oreiller qui ne soutient pas suffisamment la tête;
  • le torticolis, conséquence d’un spasme musculaire involontaire qui se produit sur le côté ou à l’arrière du cou, coinçant la tête dans une position et limitant grandement les mouvements;
  • l’entorse cervicale mieux connue sous le terme anglais «coup de fouet» – qui survient en général lors d’une collision en voiture où, sous la force de l’impact, la tête est projetée vers l’avant, puis vers l’arrière. Les sports de contact peuvent également provoquer une entorse cervicale.

Lorsque la douleure dure depuis plusieurs semaines, voire des mois, on parle alors de douleurs chroniques au cou. Les causes de ces douleurs sont souvent des maladies dégénératives ou inflammatoires, notamment :

  • l’arthrose des vertèbres du cou, qui provoque la formation de petites bosses sur les vertèbres, susceptibles d’entraver la transmission des influx nerveux et de donner naissance à une variété de troubles: céphalées, vertiges lorsqu’on bouge la tête, bourdonnements d’oreilles et problèmes mineurs de vision;
  • la polyarthrite rhumatoïde, qui entraîne l’inflammation de plusieurs articulations, dont celles du cou. Il en résulte une enflure et une limitation des mouvements. Dans les cas plus sévère, on assiste à la dégénérescence des articulations.

Privilégier

¨ Luzerne (produit naturel)

¨ Repos

¨ Meilleures postures

¨ Méditation

¨ Exercices de renforcissement du cou

¨ Vibrothérapie

¨ Bio-électricité

Supprimer

 ¨ Mauvaises  postures

¨ Gestes répétitifs

¨ Oreillers  inadéquates

¨ Sports de contacts

¨ Sports extrêmes

¨ Tous risques de tomber sur la tête

Référence :

http://georges.dolisi.free.fr/Terminologie/Menu/terminologie__medicale_menu.htm

N.B. Le contenu de cette chronique n’est offert qu’à des fins strictement informatives et dans l’intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié.  Les renseignements fournis ne remplacent pas une consultation médicale

0d0c44cd69d8d9d056bba76f192ef6bbVVVVVV