Sciatique

nerf sciatique1

La sciatique est caractérisée par une douleur qui se propage le long du nerf sciatique, irradiant dans les fesses et à l’arrière de la jambe, jusqu’au pied. Les deux nerfs sciatiques (un nerf de chaque côté de la partie inférieure du corps) sont les plus longs du système nerveux humain. Ils prennent naissance au bas du dos, se prolongent dans la cuisse et le mollet jusqu’au pied.

La sciatique est attribuable à différentes formes de pression sur le nerf sciatique, au bas du dos ou dans les fesses. Il arrive qu’elle soit également causée par des lésions aux racines nerveuses qui appartiennent au réseau du nerf sciatique. En général, la sciatique affecte un seul côté du corps. La douleur se manifeste sur tout le trajet du nerf sciatique.

Situations propices au sciatique

La sciatique peut être attribuable à un phénomène aussi simple qu’une mauvaise posture, à une entorse ou à un spasme, à la grossesse, à l’obésité, au port de chaussures à talon haut ou au fait de dormir sur un matelas trop mou. Parmi les causes plus graves, soulignons la pression exercée sur le nerf sciatique ou sur ses racines nerveuses par une hernie discale.

Vous pouvez avoir plus de risque de développer une sciatique si votre travail nécessite de soulever des articles lourds, de vous contorsionner, ou de rester assis pendant de longues périodes. Le vieillissement et le diabète contribuent aussi à ce risque. Au fur et à mesure que vous vieillissez, les disques de votre colonne vertébrale commencent à s’abîmer petit à petit. Le diabète peut aussi augmenter le risque de lésion nerveuse.

Dans certains cas, la sciatique est causée par l’inflammation due à une forme d’arthrite, ou encore par le pincement du nerf sciatique dû à une tumeur qui enveloppe la moelle épinière dans la région lombaire (colonne vertébrale). Elle se manifeste habituellement d’un seul côté du corps. Certaines personnes se plaignent d’une douleur aiguë et intense. D’autres décrivent une sensation d’engourdissement et de faiblesse dans la partie de la jambe qui est douloureuse. Ces signes témoignent parfois de problèmes neurologiques plus graves. Les éternuements, la toux, l’effort, le fait de se plier ou de soulever un objet risquent d’aggraver la douleur.

 Privilégier

¨ Repos

¨ Meilleure posture

¨ Poids santé

¨ Chaussures adéquates

¨ Demander de l’aide pour soulever des objets lourds

¨ Vibrothérapie

¨ Bioélectricité

¨ Luzerne (produit naturel)

Supprimer 

¨ Mauvaise posture

¨ Obésité

¨ Chaussures à talon haut

¨ Matelas trop mou

¨ Hernie discale

¨ Levage d’objet lourd

¨ Mouvement de contorsion

Référence :

http://georges.dolisi.free.fr/Terminologie/Menu/terminologie__medicale_menu.htm

N.B. Le contenu de cette chronique n’est offert qu’à des fins strictement informatives et dans l’intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié.  Les renseignements fournis ne remplacent pas une consultation médicale

1 Comment. Leave new

[…] une inflammation ou une douleur vive et atroce.  Que ce soit par exemple : une douleur subite au sciatique, une entorse à la cheville ou une dislocation du genou, voici en deux phases, ce qu’il faut […]

fdfccf6382d7ef1b67131c6a0d73bffe/////////////////////