Hernie discale dorsale (rachialgie)

hernie mal de dos

Algologie, rhumatologie – N. f. Du grec algos [algo-, -algie, -algique], douleur. Terme générique qui désigne toutes les douleurs ressenties au niveau du rachis, c’est-à-dire de la colonne vertébrale. Syn. : rachiodynie (du grec odunê [-odynie], douleur). Quelles soient mécaniques ou inflammatoires, il existe de nombreuses causes de rachialgies : discites, spondylodiscites, hernies discales, lombago (ou lumbago), torticolis, tassement vertébral, arthrose cervicale, entre autres. Selon la gravité suspectée de l’affection, il y aura lieu de faire une radio ou un scanner (rayons X), une IRM (champ magnétique) ou d’autres examens plus spécifiques, comme une ponction de LCR (liquide céphalorachidien), une densitométrie osseuse, une scintigraphie etc.

Situations propices à l’hernie discale dorsale  ou rachialgie

Le dos est fait pour le mouvement ; il doit bouger et travailler pour être en forme. Le plus souvent, c’est parce qu’il est trop peu ou mal sollicité qu’il est douloureux. Pour prévenir le mal de dos, il est donc primordial de maintenir une bonne condition physique générale en faisant de l’exercice.

Pendant les épisodes douloureux, s’il s’agit d’une rachialgie commune, il est nécessaire autant que possible de maintenir ses activités normales de la vie quotidienne ou les reprendre après au maximum 5 jours de repos au lit (sauf indication contraire du médecin) afin d’éviter de raidir le dos et de retarder la guérison.
En cas de maux de dos persistant au-delà de 4 à 6 semaines, intermittents ou récidivants, et si votre médecin confirme le diagnostic de rachialgie commune, il est fortement recommandé d’effectuer des exercices physiques

Exemple : se lever, s’habiller, monter et descendre des escaliers, préparer à manger, effectuer progressivement des travaux ménagers… et tout ce qu’il est possible de faire dans la limite autorisée par la douleur.

Parlez-en à votre médecin ou à votre kinésithérapeute qui vous conseillera le type d’activité physique le plus adapté. Il est conseillé de commencer par des exercices d’étirement, de tonification et de relaxation comme ceux indiqués ci-dessous, puis d’envisager une activité physique d’endurance adaptée à vos possibilités (marche à pied, natation, vélo…).

¨ se relaxer, détendre son dos, respirer ;

¨ récupérer le plus rapidement possible et se sentir mieux ;

¨ mieux gérer sa douleur au dos ;

¨ entretenir la mobilité du dos par l’alternance de mouvements d’assouplissement
(étirement) et de tonification (renforcement musculaire).

¨ Les exercices ne doivent pas provoquer de douleur intense (seulement une tension lors des étirements).

¨ Ils doivent être effectués lentement et sans brutalité.

¨ Il est conseillé de les pratiquer régulièrement.

¨ La respiration doit être libre, calme et profonde.

¨ Les exercices sont à renouveler plusieurs fois pendant une durée de 6 secondes, alternées avec 6 secondes de repos

Privilégier

¨ Luzerne (produit naturel)

¨ Repos

¨ Meilleure posture

¨ Poids santé

¨ Chaussures adéquates

¨ Demander de l’aide pour soulever des objets lourds

¨ Vibrothérapie

¨ Bioélectricité

Supprimer

¨ Mauvaise posture

¨ Obésité

¨ Chaussures à talon haut

¨ Levage d’objet lourd

¨ Mouvement de contorsion

Référence http://georges.dolisi.free.fr/Terminologie/Menu/terminologie__medicale_menu.htm

N.B. Le contenu de cette chronique n’est offert qu’à des fins strictement informatives et dans l’intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié.  Les renseignements fournis ne remplacent pas une consultation médicale.

7fc57fa915e260944d12fc3a244f2b6cB